Les mycoses de pieds et d’ongles : ces maladies qui peuvent gâcher un été

22nd juin 2017

Nous nous réjouissons à raison de l’arrivée de l’été, qui rime souvent avec sorties à la piscine, pique-niques sur l’herbe, soirées en plein air. Mais nous oublions parfois que l’été est une période à risque – une période où certaines maladies comme les mycoses de pieds et d’ongles se propagent plus rapidement. Outre le fait qu’elles gâtent votre été, les mycoses de pieds et d’ongles peuvent avoir de sérieuses répercussions sur votre santé physique et psychologique.

 

Pour lutter contre les mycoses de pieds et d’ongles, parlons-en !

 

Nous n’aimons guère discuter de choses pareilles et pensons qu’elles ne nous concerneront jamais ; et si elles nous concernent de près, nous nous évertuons à le cacher et vivons dans la crainte que d’autres ne le sachent. Mais évoquer le sujet reste le meilleur moyen d’éviter ces désagréments. Chacun est concerné de près ou de loin par les mycoses de pieds et d’ongles, et de façon générale il vaut mieux prévenir que guérir. Afin que votre été ne soit pas gâché par des désagréments évitables, nous aimerions vous livrer quelques informations importantes sur les mycoses de pieds et de doigts, de même que quelques conseils.

 

Les mycoses de pieds et d’ongles : qu’est-ce que c’est ?

 

Les mycoses de pieds et d’ongles se présentent sous différentes formes, selon que ces affections aient franchi un stade avancé ou non. On observe sur le pied des irritations, une peau pelée et friable, et les ongles sont décolorés, fissurés, jaunis, et dédoublés ; tous ces symptômes n’apparaissent pas d’emblée mais vont le plus souvent se surajouter à mesure que l’affection progresse. Il n’y a pas nécessairement de douleurs qui accompagnent ces symptômes ; à vrai dire la gêne est surtout d’ordre esthétique. Dans quelques cas seulement, il y aura un risque de complications, notamment chez les personnes diabétiques ou immunodéficientes ; si c’est votre cas, consultez immédiatement un médecin afin d’éviter des complications parfois mortelles.

 

Comment apparaissent-elles ?

 

Un environnement chaud et humide favorise grandement le développement de mycoses – d’où le fait que l’été soit une période particulièrement à risque. Ainsi, marcher pieds nus dans des lieux publics, piscines, salles de bains et vestiaires notamment, porter des chaussures et des chaussettes appartenant à quelqu’un d’autre, marcher quotidiennement avec des chaussures fermées, ou utiliser tout le temps les mêmes chaussures, peut nous amener à développer des mycoses de pieds et d’ongles. Par ailleurs, une blessure mal renfermée, infectée, peut fortement augmenter le risque de développer cette affection ; les sportifs sont tout particulièrement touchés par ce problème.

 

Que faire pour prévenir et soigner les mycoses de pieds et d’ongles ?

 

Si les mycoses ont déjà fait leur apparition, leur traitement sera souvent très long ; dans certains cas même, les mycoses ne pourront être guéries et resteront à vie. L’adage selon lequel il vaut mieux prévenir que guérir prend donc ici tout son sens. En appliquant différentes mesures de précaution, nous pouvons facilement prévenir les mycoses de pieds et d’ongles. Passer par le pédiluve avant de se baigner, changer régulièrement de paire de chaussures, éviter de marcher pieds nus dans les lieux publics – ce sont autant de gestes qui réduisent les risques d’une contagion.

Cependant, ces mesures de précaution ne suffisent pas toujours à lutter contre les problèmes de transpiration, souvent responsables de mycoses. Aussi, le besoin se fait sentir de porter des semelles absorbantes, qui régulent la transpiration, comme nos semelles en bois de cèdre Zederna, entièrement naturelles, pouvant être portées dans toute sorte de chaussures, et à toutes les périodes de l’année.

 

 

Retourner à la page Lire prochain article